Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 2 avril 2014

WIP - X-Wing Finemolds 1/72 - Intérieur d'ailes

Le travail sur l'interieur de l'aile, qui doit donc être effectué de préférence avant la peinture d'ensemble a bien avancé.

Bon, déjà, le petit bordel du maquettiste. Je laisse actuellement le chantier en plan d'une fois sur l'autre. C'est bon signe, ça veut dire que je suis bien lancé...



Apres avoir peint la zone à l'aerographe, un peu de drybrush pour assombrir.

Puis, un jus Rouille (Rouge Anglais) et un jus Gris de Payne, à la Térébenthine. Je me suis un peu raté, je ne suis pas passé par la case Vernis Brillant avant de mettre les jus, mais en fait ca passe pas mal.


Ensuite un peu de pigments sur certaines parties, Rouille également et noir, avec un pinceau fin bien sec et sacrifié.


En remettant la peau exterieure, ça donnne une idée du résultat final. Ces faces sont internes, soit elles sont légerement visibles quand les ailes sont ouvertes, ou invisibles en position fermée.



Etape suivante, un vernis mat pour protégé la zone, puis un masquage qui puisse être retiré alors que la peau exterieure sera collée.

Egalement à faire : le vieillissement des interieurs de réacteurs visible sur la photo. Ce sera sans doute un jus plus clair, rouille, un drybrush léger en Alu, et des pigments pour l'essentiel noirs. Puis vernis mat.

A suivre !
Et un petit clin d'oeil a Barbarella, juste parce que.






dimanche 23 mars 2014

WIP - X-Wing Finemolds 1/72 - Ailes - 2

Voilà, apprêt posé, puis Alclad 2, et une couche d'aérographe gris mat pour les parties internes de l'aile.

On passera au vieillissement plus tard, quand tout sera bien sec. Je compte passer un vernis Mat PEBEO sur l'aclad pour casser le brillant.


masquage terminé.

Pret pour peinture dans la cabine maison.

Appret posé.

Pour l'apprêt, j'ai récupéré de l'apprêt Voiture gris en bombe. Ensuite on utilise la bombe dans un pot, en douceur pour ne pas en mettre partout. Le gris obtenu est déjà dilué, et il suffit de l'appliquer à l'aérographe. Le débit est beaucoup plus controlâble et doux qu'une bombe, les détails ne sont pas noyés.

Le résultat est trop brillant, mais c'était attendu. Un vernis mat va venir casser la brillance, une fois le vieillisement effectué, les jus et les pigments posés.


Les doublures d'ailes sont positionnées pour vérifier l'ensemble.


Prémontage, la silhouette familière commence déjà à apparaitre...




A suivre 
par Hajime Sorayama




La conquête de l'espace - Documentaire

 Quand je bricole, j'aime bien pouvoir regarder du coin de l'oeil un documentaire. Je suis retombé cet après-midi sur une série produite par la BBC (Top qualité donc) sur une histoire de la conquête de l'espace, sur fond de 2nde guerre mondiale et surtout guerre froide.

On y précise en particulier que Von Braun, sans qui les US n'auraient sans doute pas réussi à aller sur la lune, a eu un passé nazi, ce qui est connu, mais également a pris la décision de faire appel à la main d'oeuvre forcée via un camp de travail voisin de Peenemünde pour produire les V2. Sans doute sa marge de manœuvre était-elle extrêmement faible voire inexistante en la matière, mais il convient de garder ça à en mémoire, et de conserver tout le recul nécessaire sur une épopée tellement séduisante. Les américains ont su cacher la face sombre de Von Braun.

Ca se regarde très bien, on apprend plein de trucs, et ça se trouve par exemple sur les liens ci-dessous.


A la conquête de l'espace 1944-1949, des... par alxka


A la conquête de l'espace 1953-1958, la course... par alxka


A la conquête de l'espace 1959-1961, le 1er... par alxka


A la conquête de l'espace 1964-1969... par alxka


WIP - X-Wing Finemolds 1/72 - Ailes

Apres l'assemblage du fuselage, l'assemblages des ailes est terminé.

Coté assemblage, il restera les blocs de train d'atterrissage, et l'assemblage finales des différents sous-ensembles.

Les niveaux de détails du moulage sont excellents, et permettent des assemblages au 1/10ème de millimètre. Certaines pièces peuvent s'emboitent si bien que la colle doit être appliquée en très fine couche pour faire un travail propre.

Quelques exemples :








L'aile assemblé donné ça, il y en 2 évidemment, et il est temps de passer à la mise en peinture.




Pour la peinture, on va commencer par les les réacteurs, et quelques parties cachées comme celle-ci


On partira sur un Alclad Jet Exhaust, qu'on va ensuite ternir, avec des jus, du dry brush et des pigments rouille. L'Alclad doit être appliqué sur un primaire, qu'on va prendre gris et non blanc.

Voila les ailes masquées, on y va...




samedi 22 mars 2014

La stratégie Ender

Je n'avais pas été le voir lors de la sortie, et avais eu la chance de pouvoir échanger quelques mots avec O. Scott Card lors des dédicaces des Utopiales 2013, en sollicitant son avis sur le film (dont il est co-producteur). J'avais cru déceler une petite critique sur le coté hollywoodien de la réalisation, mais évidemment très légère vu son devoir de réserve sur un film coproduit, et pendant une séance de promotion.

Séance privée ce soir, en Blu Ray, et j'avoue que j'ai été séduit, je me suis régalé, avec un traitement plutôt réussi du livre. Bien sur, on n'évite pas une vision caricaturale de l'armée, du gentil sergent instructeur (black bien sûr), des chants façon G.I., mais en dehors de cet aspect, le film est réussi. On n'est pas gavé d'effets spéciaux, comme trop souvent, l'effet huis-clos fonctionne, et les acteurs, jeunes dans la très grande majorité, s'en sortent joliment. L'écueil StarShip Trooper est évité, même si on le frôle.

On pourrait critiquer un manque d'espace et d'ambition, de profondeur, mais finalement cela renforce l'effet huis-clos et on évite du Independance Day.  Conserver toute la profondeur et la subtilité de l'oeuvre écrite aurait sans doute nuit au rythme du film, et après tout, je n'attends pas nécessairement les mêmes choses d'un livre et d'un film. Ici, je me suis régalé dans les deux, pour des raisons différentes.

Un excellent moment, qui m'a redonné envie de me replonger dans le bouquin ! C'est bon signe.
















Bon, pis la petite dédicace qui va bien, OSC quand même. Quoi.



samedi 15 mars 2014

Verrière X-Wing


On part du bon pied avec une verrière qui ressemble à ce que je voulais.
Le bleu semble ok, le vieillissement me suffit, on va la réserver pour le montage finale.

Les étapes :
Masquage externe et interne pour éviter tout accident.
Aerographe avec un bleu-gris clair  de chez Citadel Space Wolves Grey




DryBrush avec un Fenris Grey de la meme marque, sur les arêtes.











Jus de Térébenthine avec du Gris de Payne, sur le toit de la verrière, avec essuyage immédiat au coton tige pour faire ressortir les lignes fines gravées (c'est sur que ça change d'un kit garage)


 La peinture à l'aérographe a pu préserver ces gravures fines sans les noyer. Ca augure bien de la suite.


 C'est pas bin gros quand même.

On va passer à de l'assemblage et peinture de cockpit désormais.



dimanche 9 mars 2014

X-Wing FineMolds, Redépart


On réattaque le X-Wing Finemolds au 1/72ème, avec la préparation du cockpit et de la verrière.

Les montants de verrière sont moulés en relief, on peut facilement préparer un masquage avec de la bande cache Tamiya.




Coté cockpit, ce sera un mix du cockpit avant livré avec le kit, et la partie arrière vient de chez Retrokit, elle est plus fine que celui de Finemolds. La partie avant sera beaucoup plus visible que la partie arrière, et celle livrée avec le kit de base est très bien détaillée.




La couleur sera la même en majorité que le fuselage, un gris très clair mat avec des panneaux gris foncés.
La verrière sera gris-bleu clair, avec un trés léger Drybrush plus foncé pour ressortir les arêtes.