Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 9 novembre 2014

WIP - Spirit of Saint Louis

Même si la qualité de la maquette ne vaut pas les marques japonaises, elle reste correcte pour faire un modèle évocateur, mais sans doute pas très fidèle à l'histoire. On cherchera plûtot cette exactitude dans un futur module de service et de commande Apollo...

Coté rendu de la tôle du capot moteur, j'ai repris à mon compte une astuce vu sur le net. Une mini perçeuse et une fraise de ponçage / polissage, une feuille Alu de Bare-Metal, un peu de précision, de régularité et de douceur pour faire des petites touches.






 Vu la petite taille du capot moteur, il devrait être possible de découper des zones assez régulières pour générer l'aspect aluminium brossé.

Coté assemblage, on est dans la derniere phase avant peinture. Le système de train d’atterrissage est monté. Là aussi, pas de beau picot qui va dans un trou, il faut prémonter, ajuster, collet, infiltrer de la colle pour que les pièces se solidarisent bien, bref rien n'est très facile, mais suffisamment précis pour ne pas être pénible.





Pour améliorer la finition, pose de corde à piano pour détailler la gouverne de profondeur.


Voilà, tout ça sèche tranquillement, et peinture si tout va bien dés demain.

samedi 8 novembre 2014

WIP - Spirit of Saint Louis - 1/72


Quand j'avais visité le National Air & Space Museum de Washington, j'avais été très impressioné par les avions du hall d'accueil.  Aprsè avoir rentré dans la Mecque de l'aeronautique, dans ce hall immense où on est accueilli par le module de commande de Apollo 11, on leve la tête, et on se retrouve regarder les ventres du X-1, du Space ship One de Burtan, le X-15, et le Spirit of Saint-Louis. Ca fait du beau monde...







Et je m'étais dit que c'était un beau sujet de modélisme, de faire la totalité des avions au 1/72ème.

Le SS1 a été fait, on peut le voir dans ces différents posts,  le X-1 est toujours en cours, et ce sera sans doute le prochain après donc le Spirit of Saint Louis, emblématique d'une époque faite de records et de première.
Celle-ci en était une de taille, puisque ce sera la 1ere traversée de l'Atlantique, 33:00 heures (!) de vol en solo (!) au ras des vagues, et au compas. C'est un petit miracle qu'il soit arrivé finalement à Paris.
Il finit avec 320 litres de carburant sur les 1700 l embarqués. Ca rappelle la traversée de Apollo 11, avec un alunissage quelques secondes avant le 'Abort' du au manque de carburant.

La maquette achetée est le Spirit Of Saint Louis au 1/72ème de Testors, premier essai pour ma part de cette marque.



C'est une maquette assez basique, peu de pièces, mais une qualité de moulage correcte dans l'ensemble, sauf le moteur qui est vraiment mal détaillé, et même pas ressemblant. C'est à se demander si le graveur de la pièce l'a même vu en vrai.









La principale difficulté de ce kit pour le rendre proche du modèle réel est la texture en aluminium brossé du nez.  On voit sur l'illustration de la boite que cet aspect est totalement ignoré, avec le choix d'un rendu lisse.

 Le capot est maintenant cuivré, sans doute à cause d'une oxydation, mais il était à l'origine couleur aluminium.






L'assemblage est facile, peu de reprise et putty sont nécessaires. La jointure de la voilure avec le fuselage est perfectible, il faut boucher un peu. C'est surtout le jointure des ailerons et du fuselage qui demandent un ajout franc de Putty.


On voit aussi sur cette image la reprise des joints d'articulation des gouvernes de profondeur.
La voilure demande aussi un peu de travail sur le gravage pour avoir quelque chose de plus prononcé, ce qui permettra de mieux "prendre" le jus de finition.



Prochaines étapes, ponçage du putty sur la partie arrière, essai pour rendre la texture du capot sur une feuille d'Alu Bare Metal, et finalisation des assemblages.


samedi 25 octobre 2014

Xwing Finemolds - Suite et Fin

Le X-Wing est enfin fini et posé sur sa base, elle-même achevée.
Beaucoup de temps a été consacré à la finition, du kit et de la base.  Les posts précédents avaient montré le principe d'éclairage, mais une plaque toute seule me paraissait un peu tristounette.
Du coup j'ai ajouté des éléments de décors pour lui donner un petit look un peu plus SF et un peu sale, en essayant d'être fidèle à l'ambiance StarWars des premiers épisodes, en particulier dans le coté 'bricolo' des vaisseaux et bases rebelles.

Les éléments de décors ont été trouvés chez Antenocity, comme des coffres, des grilles d'aeration, ou encore des ventilateurs. Certains ont été insérés donc dans le diorama.

Voila les conditionnements de livraison. Ca en fait beaucoup, je pense en revendre sur Ebay.
La qualité est bonne, les moulages sont fins. 




Une plaque en styrene servira de support pour faire un petit ensemble de 2 ventilateurs, présents pour aspirer les vapeurs des réacteurs du X-Wing. Enfin, c'est l'idée.







Pour habiller un peu la scene, on rajoutera 2 coffres, et 2 personnages d'un set d'accessoire Hasegawa "US Pilot / Ground crew set", réf. 35007.

Les Leds sont ensuite installées en parallèle, et une prise jack femelle servira à recevoir l'alimentation 9V.


Ensuite, encore un peu de travail essentiellement avec des pigments sur le X-Wing, mais je vais rencontrer un gros probleme avec le vernis mat de chez Pebeo. Celui ça est dilué à l'essence minérale (ou essence F, marche aussi). Hors je vais le diluer à l'eau, pensant avoir un vernis acrylique.

Apres le passage a l'aérographe, un voile blanchatre recouvre le X-Wing....
On est à deux doigts de la mise sur orbite avec lancement athletique par la fenêtre, mais je tente quand meme de récuperer la maquette en passant des cotons tiges humidifiés à l'essence F. Impec, j'arrive a récuperer les dégats.

Je retravaille encore donc la finition, jus, pigmentation, puis cette fois sans erreur, je passe une couche de vernis mat dilué à l'essence F, pour un fini mat.

Une touche au pinceau de vernis brillant vient rehausser R2-D2 et le casque du pilote.
Ensuite, la verriere est fixée en position ouverte.








Ensuite le tout est réuni, avec séance de photo. Un kit est toujours perfectible, mais il faut savoir s'arréter. Le projet rend pas mal, il a sa petite ambiance, donc je le considère comme réussi.



La séance photo sera faite dans le mini-studio, avec de la lumière blanche indirecte.













Et Voilà!
Pas encore de projet pour la suite, on va peut-être passer par la case Lego, pour reprendre les remake des plans cultes de la trilogie.