Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 17 août 2014

WIP - Xwing Finemolds - Base présentoir

Comme je trouve un peu dommage de ne pas mettre un peu plus en valeur le X-Wing en cours de finition, je me suis engagé dans un 1er temps pour la réalisation d'une base simple, carré, sur carton plume, avec comme revêtement un papier de ponçage grain 600 type emeri, pour simuler un béton ou une matière synthétique quelconque.

Genre ça, avec ensuite une peinture pour  des bandes de marquages, ou de positionnement du X-Wing sur sa station, en jaune. Serait également ajouté une échelle d'accès au cockpit, jaune également, et sans doute un petit materiel genre anti incendie, histoire de donner de l'échelle.

Les inspirations sont essentiellement les intérieurs de la base de Endor, les photos ci dessous sont tirées de l'édition originale du film.



Mais en fouillant, j'ai vu que les Xwings étaient entourés de ... projecteurs, disposés en cercle autour.

Donc je me suis dit que ça taperait plus dans l'oeil de faire la même chose :).
Et vogue la galère.

Trous de 5mm avec un angle, pour enquiller les LEDs



Protecteurs en plastique (plaque à découper, en styrène, 0.5 mm). On fait une seule pièce développée, et on replie les coins en faisant un trait au cutter pour faire une amorce de rupture. Ensuite, dans les coins et sur les aretes, application de colle Tamiya liquide qui va souder les pièces ensembles. Et ça, on le fait 8 fois.





J'en suis là.
Ensuite il restera à coller les 8 protecteurs, et peindre l'ensemble dans un gris assez clair, mais pas trop pour laisser le X-Wing bien en évidence.

Un petit maquettage :
Les spots sont plus rapprochés que sur la photo du film, pour limiter la taille de la base.

Coté Leds, ce sera 8 LED blanches, montées en // avec chacune sa résistance, et une pile 9V mais qui ne sera pas intégrée dans mon montage, contrairement à mon Pod de 2001. Il reste à faire un socle le plus fin possible, puique il n'y a pas besoin de prévoir la place pour la pile. L'épaisseur sera contrainte par le diametre du connecteur Jack et du circuit de fils et résistances dessous, ce qui devrait faire quelque chose de plus élégants et moins lourd que le Pod.
Je n'exclue pas de mettre une LED rouge et non blanche pour la LED avant.
A suivre, donc.

jeudi 14 août 2014

WIP - Xwing 1/72 - Finemolds

Le D2-R2 au 1/72ème c'est petit. Tout petit, ça tient sur un coton tige. Heureusement, Finemolds a fait les choses bien (comme d'hab) en fournissant des décals fins, en épaisseur et dans les détails.

Une petite touche de bleu et un point noir pour la caméra 'frontale' finissent l'ensemble. La tête va se coller ensuite derrière le cockpit du X-Wing.

Devil is in the details.








mercredi 13 août 2014

WIP - Xwing Finemolds - Les affaires reprennent !

On rouvre les tubes et la turpentie , et on continue le weathering du Xwing. Plus de teintes franches, ce n'est que de la peinture à l'huile et des lavis d'essence de térébenthine 'rectifiée' donc moins odorante. L'évaporation est rapide, il faut savoir si on veut travailler sur du mouillé ou du sec, selon l'effet escompté.

Sur du mouillé pour faire des lavis, et changer plus ou moins la couleur de base (qui est une Humbrol).
Sur du sec pour pour tirer des points de peinture et travailler les coulures de saleté, et autres produits chimiques.

Pour le Xwing, on essaye de ne pas trop salir, mais pas mal quand même si on regarde à quoi ressemblent les vaisseaux  de la trilogie la plus ancienne.

Des brushes à sec léger avec une couleur alu très très essuyée du pinceau pour révéler les arêtes en douceur, un peu plus appuyés pour les arêtes correspondant au mouvement du vaisseau (les attaque d'ailes par exemple, ou le nez, etc...).

En final quelques pigments sur des endroits stratégiques, réacteurs, etc.. et le tout sera protégé par un vernis mat; finalement satiné avec un chiffon doux.

C'est surtout un travail préparatoire pour le Faucon Millenium, ou le vieillissement sera l'élément clé pour en sortir quelque chose de propre.









On en voit le bout !

mardi 20 mai 2014

Les Sketchbooks de StarWars la Trilogie

Un nouveau venu qui sera bientôt suivi de ses 2 petits frères : StarWars Sketchbook, publié chez Ballantine, très abordable d'occasion, on le trouve facilement autour de 10€ auquel il faut rajouter les frais de tranport sur Ebay.

On les trouve aussi sur Amazon, mais les prix grimpent vite.

Les dessins sont monochromes, simples, très évocateurs, et pleins d'informations.
Super acquisition, et l'état d'occasion me va très bien. Le reste suivra bientôt...

















mardi 13 mai 2014

Hardware Wars - May the Farce be with you.

En 1978 sort un film parodique, comme en attire les films majeures, surfant sur la vague de popularité du modèle. Ce sera surtout par curiosité qu'on le regardera, on arrive parfois à avoir une amorce de sourire.

A l'évidence cela relève du private joke continu, et l'effet comique repose sur les parallelles avec le film d'origine.




dimanche 11 mai 2014

StarWars Identities - L'exposition

Ce week end prolongé, virée à Paris avec un programme éclectique pour satisfaire tout le monde, Musée de l'air et de l'espace, Shopping, musée des arts modernes, Palais de Tokyo, Chateau de Versaille, mais l'attraction principale était l'exposition Starwars Identities.







C'était la 1ère fois pour ma part que j'avais l'opportunité de voir des artefacts, accessoires, dessins originaux, relatifs aux 2 trilogies. L'exposition se veut interactive, avec l'aide d'un bracelet que l'on va utiliser pour mémoriser les réponses à différents questions (pour un total de 10 stations réparties dans l'exposition), assez proche d'un questionnaire de personnalité.
On peut également se munir d'un écouteur qui va diffuser un commentaire relatif à l'endroit où on se tient.

L'ambiance est excellente, la scénographie totalement réussie, ambiance sombre, éclairage discret, vitrines mises en valeur. Difficile dans ces conditions de pouvoir prendre des photos correctes (le flash était bien sur interdit).

En sortie de visite, un lien est envoyé à l'adresse e-mail qu'on communique si on le souhaite à la fin, qui pointe vers un descriptif du personnage que l'on a construit au fil de la visite.







On est accueilli dans une 1ere pièce articulée autour de R2D2, C3PO, Bobba Fett, etc...
Que du lourd, et ce ne sont pas des répliques, mais bien les accessoires utilisés pour les tournages.







Une des pièces maitresses est un Podracer de Anakin Skywalker, en grandeur nature, construit pour les shoots en vrai grandeur avec des personnages. La mise en scene avec les tubes à néon permet de donner une impression de mouvement et de vitesse, très bien réalisé.







On peut aussi voir quantité de bustes, esquisses, études, que des originaux...





Les Jawas de la triogie originelle étaient bien là, en tout cas un de leur représentant.


Et même Han Solo était présent, dans sa forme....carbonitée...


..le système de contrôle ne semble plus actif....pauvre Han....le prochain épisode en 2015 le sortira peut-être du congélateur...

Yoda avait bien sur une place d'honneur, mis en valeur dans une vitrine, on se serait cru en face du vrai. Presque émouvant :)








Je passe les différents costumes et accessoires exposés, pour en venir à la vitrine des modèles réduits de tournage.
Arg. Par contre, les conditions pour photographier sont compliquées. IL faut du retraitement pour pouvoir en ressortir quelques choses. 






Le Destroyer est monstrueux, et le niveau de détails à la hauteur des dimensions...Attention certaines photos sont grandes.



















Un autre vaisseau attire immédiatement les curieux, c'est le X-Wing. C'est marrant comme un vaisseau purement imaginaire devient aussi connu, aussi mythique, aussi porteur qu'un Spitfire par exemple. 
En tout cas, ça tombe a pic pour mon X-WIng en cours, et je me dis que finalement mon gris un peu verdatre (très très légèrement) colle plutôt pas mal.





A tout seigneur, tout honneur, le Falcon avait sa propre vitrine ! La aussi, beaucoup de bonnes informations pour le kit Finemolds....








Enfin quelques autres modèles également proposés







Et pour finir, quelques autres sujets en vrac









Et on finit sur....





Bref, une très belle exposition incontournable pour les fans, avec des choses dont on a rarement l'opportunité de voir de près, tranquillement. On pourra regretter un peu la taille de l'exposition, mais c'est déjà énorme de pouvoir la voir en France, dans de super conditions.
Donc, comme on dit, ça, c'est fait.




PS : oui, y'a une boutique ç la fin. Et oui, je me suis fait avoir. Et non, je ne regrette pas.